MOYA

Après des études d'art à la Villa Arson de Nice (1974-1977), Patrick Moya travaille sur les lettres de son nom, M-O-Y-A, depuis le début des années 1980, assimilant l’œuvre à sa signature.

Il présente dès 1996 de grandes toiles et des sculptures au MAMAC, le Musée d’art moderne et d’art contemporain de Nice. Après l’Italie où il expose depuis 1987, on retrouve ses œuvres à Londres, en Allemagne, aux États-Unis, à Hong Kong, Taiwan, au Japon, en Corée, etc.

En 1996 également, il invente un premier alter ego, un autoportrait caricatural inspiré du personnage de Pinocchio qui lui permet de se représenter dans ses œuvres. Un univers personnel se dessine peu à peu.

En 1999 apparaît un personnage ovin nommé "Dolly" d'après la fameuse brebis clonée, et qui deviendra l'identité visuelle des soirées techno "Dolly Party" dans le Sud de la France, ainsi qu'un des personnages centraux de l'univers Moya (ou "Moya Land").

Adepte depuis les années 2000 de la "live painting" (peinture en direct et en public), Moya bat son record en 2013, lors de la foire d'art "Vernice" de Reggio Emilia (Italie), avec une peinture, faite en deux jours, de 27 mètres de long.

Le MAMAC de Nice expose 6 oeuvres de Moya (sculptures et peintures), pendant que Taïwan et La Corée du Sud lui consacre des expositions

Bibliographie

  • Moya fait son cirque (2013, Baie des Anges éditions)
  • L'art dans le nuage / Patrick Moya (2012, Baie des Anges éditions)
  • Patrick Moya, catalogue raisonné, 1971/2011 / texte Florence Canarelli (éditions ArtsToArts)
  • La civilisation Moya / Frédéric Ballester, Florence Canarelli (édition Images en Manoeuvre, Marseille, 2011)
  • Le Carnaval des animaux / Patrick Moya (Siranouche éditions)
  • Le bestiaire de Moya7 / Patrick Moya (2010, éditions de la Huppe)
  • L'abécédaire de Moya / Florence Canarelli (2010, MPO) 8
  • La chapelle Moya / Florence Canarelli (2007, Mélis éditions) 9
  • Le cas Moya / Florence Canarelli (2006, Collection Galerie Ferrero) 10

Comme Jacky Coville, Moya a un jardin extraordinaire!