Jacky COVILLE

Jacky Coville, sculpture en grès émaillé

Jacky Coville est né le 20 mars 1936 à Sèvres. Après une carrière d’ingénieur aéronautique, il abandonne son bureau d’études pour se consacrer à la céramique.

En 1976, Jacky Coville achète, à Biot, l’atelier de Roland Brice qui fut le céramiste de Fernand Leger.

Jacky Coville expose depuis les années 1970, en France et à travers le monde. Ses œuvres ont été présentées dès 1976 au Japon, en Allemagne, en Belgique et sont régulièrement exposées en Italie.

Fort de nombreuses récompenses,  telle  la médaille d’or de Faenza ou celle de Vallauris,  ses  sculptures sont souvent exposées in situ, comme au Musée d’Art moderne et d’Art contemporain de Nice ou dans la fontaine Saint-Sulpice à Paris, mais également acquises par de grandes institutions (FRAC Ile-de-France, Bibliothèque Nationale de France, Musée des arts décoratifs de Paris, Musée de Sèvres…).

La galerie  Gabel à Biot (06) propose sur demande un grand choix de sculpture monumentales de Jacky Coville.

 

 

Télécharger
Catalogue raisonné de Jacky Coville en vente chez ARTSTOARTS
téléchargement (1).jpeg.jpg
Image JPG 7.5 KB

Jacky Coville expose depuis les années 1970, en France et à travers le monde. Ses oeuvres ont été présentées dès 1976 au Japon, en Allemagne, en Belgique et sont régulièrement exposées en Italie.

Dès 1982, il est représenté par la galerie Capazza et en devient même artiste permanent. La galerie organise chaque année une exposition de son travail au Grenier de Villâtre à Nançay (18).

Fort de nombreuses récompenses, telle la médaille d’or de Faenza ou celle de Vallauris, ses sculptures sont souvent exposées in situ, comme au Musée d’Art moderne et d’Art contemporain de Nice ou dans la fontaine Saint-Sulpice à Paris, mais également acquises par de grandes institutions (FRAC Ile-de-France, Bibliothèque Nationale de France, Musée des arts décoratifs de Paris, Musée de Sèvres…).

 

La maison  : C'est dans cette maison que le grand artiste Fernand Léger (1881-1955) découvrit la céramique. C'était au début des années 50, elle venait d'être achetée par Roland Brice, un ancien élève à lui, qui y fit installer un four  de céramiste. Tout est resté en l’état - même la grande pièce-atelier dotée d’une baie vitrée sur deux niveaux. 
Du haut de la mezzanine - devenue aujourd'hui la chambre des Coville -  Roland Brice projetait les dessins de Fernand Léger sur le mur pour les agrandir avant d'en faire des moules.  
Pour la petite histoire, il dormait sur un matelas à même le sol et descendait de là-haut par une échelle de meunier - remplacé depuis par les Coville par un monte-charge miniature. 
Très vite, devant les possibilités de ce four - qui permet de cuire des pièces de deux mètres de long et 1,5 mètres de large - Fernand Léger s'engage dans la réalisation de reliefs monumentaux en plusieurs éléments. A partir de peintures ou de dessins fournis par l'artiste, Roland Brice réalise un modelage en terre rouge puis un moule.  
C'est ainsi que Léger signera quelques compositions murales de grande dimension, comme "Les Femmes au perroquet" (2 mètres par 3), datant de 1952 et dont plusieurs versions sont conservées au musée Fernand Léger tout proche.

!Né le 20 mars 1936 « dans une famille modeste » - son père est chef d’entretien dans une usine - Jacky Coville tient peut-être de sa mère, qui « achetait des châteaux, les retapait et les revendait » - son côté artiste. Ou alors, c’est le lieu de sa naissance - Sèvres, célèbre pour ses porcelaines et son musée possédant 50.000 céramiques du monde entier et de toutes époques - qui le prédestina à son destin de céramiste ?

Toujours est-il que c’est « pour faire plaisir à ses parents », qu’il entreprend d’abord des études d’ingénieur. « J’ai épousé un ingénieur » dira plus tard Françoise son épouse. Et en effet, Jacky Coville travaillera dans le bureau d’études d’une usine d’aviation durant neuf ans. Déjà féru de peinture, il organise des expositions (dont une de Fernand Léger, qu’il admire) dans les sept usines du groupe Sud Aviation. Il a 28 ans quand il a l’opportunité d’acheter un four de céramiste, qu’il installe dans son jardin d’Aulnay-sous-Bois.

Il décide alors de se lancer, commençant par modeler de petits objets décoratifs avec l’idée de les vendre comme des petits pains.

Et tout de suite, « c’est la galère », les débuts ne sont pas si faciles que prévu, et le métier très dur. Mais il a donné sa démission et n’ose plus revenir. Le voila obligé de faire plusieurs métiers pour nourrir sa famille. Malgré tout, il persévère, poursuivant avec son épouse une « recherche sur les émaux », avec l’espoir de « retrouver le vert céladon des Chinois d’il y a 1000 ans ». Soudain, miracle, ça marche, il vend quelques pièces à des collectionneurs. Encore aujourd’hui, il est fier de montrer ses « vases céladon de l’époque Song, ce céladon fruit de quatre années de travail ! ».

En 1971, il arrive sur la Côte, achetant un terrain à Coaraze, attiré « par le soleil et l’Ecole de Nice », cette mouvance artistique qui fait la réputation de la région. Avant de s’installer à Biot quatre ans plus tard, avec la chance incroyable d’acheter, en même temps que la maison où il vit encore à ce jour, un four de dimensions gigantesques ayant appartenu à Roland Brice, et dans lequel naquirent les célèbres céramiques … de Fernand Léger. Enfin un clin d’oeil positif du destin : Jacky Coville peut entreprendre de grandes pièces de deux mètres, oser la céramique monumentale.

C’est l’occasion aussi de trouver son style, qui reproduit en céramique ce qu’il aime en peinture, mélange de cubisme (Picasso, Léger, Braque, Miro) et de Figuration Libre.

Se mesurer avec des pièces énormes et avoir le dessus

Un oeil, une bouche, voire des dents ou un sein. Un chat tigré et un drôle d’oiseau, une chenille géante. Une fière tulipe bien rouge ou juste quelques feuilles vertes qui se dressent vers le ciel … Et encore de hiératiques totems mi-hommes, mi-bêtes … Si la maison des Coville - une longue bâtisse blanche quelque peu usée par le temps au coeur du vieux village de Biot - n’a rien de remarquable, c’est le jardin qui est extraordinaire : là dorment en un joyeux désordre des dizaines de créatures imaginaires aux couleurs chatoyantes.

Pour inventer son univers fabuleux fait de créatures hybrides, Jacky Coville travaille comme un architecte, à partir de pièces cubiques et de couleurs primaires, déconstruisant et reconstruisant à sa façon corps humains et animaux. Timide mais volontaire et obstiné, persévérant malgré les coups durs, Coville aime par dessus tout se mesurer avec des pièces de dimensions énormes (jusqu’à 6 mètres de long) et avoir le dessus. Comme un défi qu’il se lance à lui-même, et même si cela est épuisant physiquement, d’autant plus que Coville fait tout tout seul, le dessin, le modelage, la cuisson et la recherche de nouvelles couleurs. Levé dès l’aube, il ne s’arrête jamais, travaillant encore douze heures par jour, et restant même 24 heures sans dormir à chaque cuisson pour surveiller son four.

Une de ses poétiques tulipes monumentales demande dix jours de modelage, deux mois de séchage et plusieurs jours de cuisson à 1300°. Une oeuvre gigantesque comme le Serpent de mer lui a pris … une année de sa vie ! Heureusement, et bien que les céramistes soient bien mieux reconnus au Japon ou en Italie (où il a souvent exposé) qu’en France, Jacky Coville a acquis depuis lors une importante notoriété nationale. On trouve ses oeuvres à Nice dans le jardin du Musée d’Art Naif et dans les jardins du Mamac, à Paris en face de la Bibliothèque François Mitterand et … sur la pelouse du Musée de la Céramique dans sa ville natale. Finalement, la plus belle des reconnaissances !

Expositions personnelles :

2010

"Anges et Démons", Abbaye d'Arthous, Hastingues, France

 

"Céramiques", Atelier du Chat Rafi, Haut-de-Cagnes, France

 

"Sculptures", Galerie Capazza, Nançay, France

2009

"Anges et Démons", L'Arsenal de Metz, France

2007

Musée de Biot, Biot, France

 

5ème Festival d’Art Contemporain, Un peu d’Art, Bonson, France

2006

Jacky Coville, Musée Renoir, Cagnes sur Mer, France

 

"Genèse", Galerie Norbert Pastor, Nice, France

2005

"Un étrange bestaire", Espace Sextus, Aix-en-Provence, France

 

Foire de Milan, Italie

2004

Musée d’Albisola, Italie

2003

Galerie Capazza, Nançay, France

 

Galerie Suzanne Tarasieve, Barbizon, France

2002

Château d’eau, Bourges, France

 

Galerie Capazza, Nançay, France

 

Galerie des Ponchettes, Nice, France

2001

"Cinq artistes méditerranéens", Hong-Kong, Chine

2000

Rétrospective, Musée de Libourne, France

1999

Maison de la Terre, Dieulefit, France

1998

Maison de la Culture, Biot, France

 

Musée de Mont de Marsan, France

 

Villa Auréline, Ville de Fréjus, France

 

Galerie Capazza, Nançay, France

 

Abbaye d’Arthous, Conseil général des Landes, France

1997

Galerie Suzanne Tarasieve, Barbizon, France

1995

Histoires d’artistes, Musée Edgar Mélik, Château de Cabriès, France

1996

Galerie Pascal Lainé, Gordes, France

 

Musée Vasarely, Château de Gordes, France

1993

Centre Culturel, Dinard, France

 

Céramique contemporaine, figures libres, (avec les sculptures de Fernand Léger) Aubagne, France

 

Centre d’Art Vascoeuil, France

1992

Galerie Michèle Sadoun, Paris, France

 

Villa Farangiana et parc d’Albisola, Marine, Italie

 

Galerie Capazza (avec Giannici), Nançay, France

1991

Chapelle des Cordeliers, Châteauroux, France

1990

Galerie de Bistrot des Lices, St Tropez, France

 

Galerie Lola Gassin, Nice, France

 

Galerie du Petit Pont, Strasbourg, France

1989

Galerie Lola Gassin, Nice, France

 

Galerie Capazza, Nançay, France

 

Galerie Lola Gassin, Nice, France

1986

Galerie Suzanne Tarasiève, Barbizon, France

1984

Galerie Godart (avec Albert Chubac), Lille, France

1982

Galerie Capazza, Nançay, France

1981

Galerie Sans Titre, Nice, France

1980

Galerie Daniel Sarver, Paris, France

1979

Galerie Helga. Thuron, Wiesbaden, Allemagne

1973

Galerie Daniel Sarver, Paris, France

Expositions de groupe :

2004

Musée d’Albisola, Italie

2003

"Matières à sculpter", Maison des arts, Carcès, France

 

"Céramique", Albisola et Santa-Térésa Gallura, Italie

 

"Les matériaux de la sculpture", Conseil Général des Bouches du Rhône, France

2002

"Art singulier", Mairie de Falicon, France

2001

"Cinq artistes Méditerranéens", Hong-Kong, Chine

2000

Le Masque, Italie

1999

"Petites baies et grandes fenêtres", Galerie du Conseil Général des Bouches-du-Rhône, Aix-en-Provence, France

 

Premio sacarello, Cunéo, Italie

 

Art Jonction International, pour la Galerie Chevalier, Nice, France

1998

"Les singuliers", Galerie du Conseil Général des Bouches-du-Rhône, Aix-en-Provence, France

1997

"Regard sur la Céramique Contemporaine", Musée de Roanne, France

 

"Bestiaire", Musée Bernard Palissy, Saint Avit, France

 

Le Japon, Galerie Capazza, Nançay, France et au Japon

 

Galerie Art’7, Nice, France

1996

La Factory, École de Nice Riquier, Nice, France

1995

"Histoires d’Artistes", Musée Edgar Mélik, Château de Cabriès, France

1993

Château de Tourettes sur Loup, France

 

"L’Arche", Galerie Lola Gassin, Nice & Galerie Balester, Cannes, France

1992

"Chat", Galerie Capazza, Nançay, France

 

"L’art et le tennis", Couvent des Cordeliers, Paris, France

1991

Arte Feria, pour la  Galerie Charley Chevalier, Bologne, Italie

1990

Art Jonction International, pour la Galerie Chevalier, Nice, France

 

Art dans la Rue, Grand Palais, Paris, France

 

Nice Leader, Galerie Lola Gassin, Nice, France

1989

Art Jonction International, pour la Galerie Chevalier, Nice, France

 

Foire Internationale, pour la Galerie Charley Chevalier, Toulouse, France

 

Foire Internationale, pour la Galerie Charley Chevalier, Barcelone, Espagne

 

Castel des Arts, Vallauris, France

1988

Art Jonction International, pour la Galerie Chevalier, Nice, France

 

"Le Franc Symbolique", Galerie Quinze, Lille, France

 

Galerie Jean-Claude David, Grenoble, France

1984

CNAC, Villa Arson, Nice, France

 

"Sculptures de Terre", Musée de Bratislava, Tchécoslovaquie

1983

Art Objet, Grand Palais, Paris, France

 

"Les années 80", Espace Cardin, Paris, France

1982

Musée de Gand, France

 

"Sculptures Françaises Contemporaines", Centre Culturel, Knokke le Zout, Belgique

 

"Architecture du Midi", Centre Georges Pompidou, Paris, France

1981

Festival d’Architecture, Nice, France

1979

MIGAME, Paris, France

1976

Magasin Mitsukoshi, Tokyo, Japon


Installations :

2007

Grand Hôtel de Saint-Jean-Cap-Ferrat, France

2006

Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain, Nice, France

2005

Grand Hôtel de Saint-Jean-Cap-Ferrat, France

2000

Dans la Fontaine Saint Sulpice, Paris, France

 

Maison Renoir, Cagnes sur Mer, France

1999

C.E.A., Cadarache avec Idémédi, France

 

Gestes d’art, Viaduc des Arts, Paris, France

 

Musée de Sèvres, France

1996

Château de la Ballue, Bazouges-la-Pérouse, France

1994

Sculpture sur la Croisette, Cannes, France

1993

Centre d’Art de Vascœuil, Château de Vascœuil, France

1992

Villa Faragiana, Marine, Italie

1990

Sculptures dans le parc, Sophia Antipolis, France

 

Parc de la Galerie Suzanne Tarasiève, Sophia Antipolis, France

 

Chemin de Sculptures Monumentales, Plateau d’Assis, France

 

Sculptures en Plein Air, Beaulieu sur Mer, France

 

Les artistes et la céramique, Albisola et Milan, Italie

1989

École de Nice, Sculptures dans le parc, Sophia Antipolis, France

Acquisitions, Commandes publiques, Donations et Prix :

2003

Ville de Bourges, France

2002

Musée d’Art Naïf, Nice, France

1999

Musée de Sèvres, France

1998

Bibliothèque Nationale de France François Mitterrand, Paris, France

 

Espace des Arts et de la Culture Henri Carpentier, Biot, France

1993

Centre régional d’Art et d’Histoire, Château de Vascœuil, France

1990

Musée du Patrimoine, Paris, France

1989

Lauréat section “Sculpture”, Art Jonction International, Nice, France

1988

Forum Nice Nord, Ville de Nice, France

1986

L.E.P. (dans le cadre du 1%), Fourchambault, France

 

Acquisition du Président de la République, François Mitterrand

1984

Musée des Arts Décoratifs, Paris, France

 

Musée de Faenza, Italie

 

Médaille d’or de Vallauris, France

1980

FRAC, Paris, France

1979

Musée de Faenza, Italie

1974

Médaille d’or de Faenza, Italie

 

 

 

A l'atelier...